Le documentaire à la télévision française*

Publié le mardi 26 juin 2018


image

* Ou la présence sur 11 chaînes françaises des seuls documentaires unitaires et collections documentaires, hors reportages, séries et magazines très présents par ailleurs.

Action Professionnelle, Audiovisuel et cinéma, Communiqué, Dossiers, Actu1, Agenda


Les auteurs et les autrices déclarent à la Scam leurs œuvres pour percevoir leurs droits d’auteur. Parmi les dizaines de milliers d’œuvres déclarées et gérées par la Scam en 2016, 8195 étaient des documentaires unitaires et des collections documentaires dont 26 % (2154 œuvres) étaient diffusées pour la première fois à la télévision.

LE FORMAT 52’ MAJORITAIRE

Les moins de 26 minutes représentent 16,6 %, les plus de 90 minutes seulement 5,4 %, les formats entre 26 et 90 minutes représentent donc 78 % des œuvres déclarées.


UN GENRE REDIFFUSÉ

Les 2154 œuvres primo diffusées en 2016 ont bénéficié en moyenne de 7,7 rediffusions. Derrière cette moyenne, se cachent de grandes disparités puisque 286 œuvres n’ont pas été rediffusées, 1147 œuvres ont été rediffusées entre 5 et 49 fois et 20 œuvres rediffusées plus de 50 fois !
Les 6041 œuvres primo-diffusées avant 2016 ont bénéficié en moyenne de 9,3 rediffusions en 2016.
Focus sur les onze principales chaînes qui diffusent l’essentiel des documentaires unitaires.

UNE FORTE PRÉSENCE DANS LES GRILLES DE PROGRAMME
SUR LES CHAÎNES PUBLIQUES

SUR LES CHAÎNES PRIVÉES




UNE PARITÉ HOMME/FEMME TRÈS INÉGALE

Même si le service public avec un rapport deux-tiers / un-tiers devance les chaînes privées qui tournent plutôt autour d’un rapport trois-quart / un quart, la parité homme/femme est encore loin d’être atteinte.



Télécharger le communiqué