La Scam célèbre la radio à Longueur d’Ondes 2018

Du mardi 30 janvier
au dimanche 4 février 2018


à Brest


insérer dans Outlook


image

Venez plonger dans les Années Youri avec Marie Chartron; célébrer René Farabet et l’Atelier de Création Radiophonique; découvrir le lauréat du Prix Tout Court de la Scam.

Rencontre, Prix et bourses, Festival, Radio, Actu1, Agenda


Si l’on associe juillet aux odeurs de vacances et novembre aux forêts flamboyantes, février immanquablement fait surgir le souvenir des fantastiques tempêtes brestoises sans lesquelles Longueur d’ondes ne serait pas tout à fait LE rendez-vous des amoureux du son.
Le Festival Longueur d’ondes fait partie de ces pépinières exigeantes et passionnées. Le temps d’un grand week-end, le Quartz se laisse envahir par les Voix d’hier et de demain, témoins de notre temps, dont le récit sonore éclaire notre compréhension du monde.
Le grand public d’ailleurs ne s’y trompe pas, toujours plus nombreux à s’y retrouver chaque année.
La Scam est heureuse de s’associer à la programmation de Longueur d’ondes et de mettre notamment en valeur le dernier-né de ses prix sonores, le Prix Tout Court. Ce prix consacre une série de productions sonores de format court, sachant allier inventivité, brio et concision, un exercice ô combien délicat, en à peine plus de 5 minutes ! Le lauréat du 2ème Prix Tout Court de la Scam sera dévoilé samedi soir pendant la cérémonie de remise des Prix.
Excellent festival à toutes et à tous !

Julie Bertuccelli, présidente de la Scam


Rencontre « Brouillon d’un rêve » avec Marie Chartron

Vendredi 2 février de 15h30 à 16h45 – Faculté Victor-Segalen

Quand Gagarine visite Ivry sur Seine en 1963, Marie Chartron, lauréate du dispositif « Brouillon d’un rêve » de la Scam pour Les Années Youri (Création on air, France Culture, 2017) n’est pas encore née. Elle grandira à côté de la cité du même nom, qui sera bientôt détruite. Fascinée par la conquête de l’espace, elle a recueilli de la matière spatiale, des sons, des images et des témoignages autour de ces deux banlieues « rouges » pour recréer un voyage autour de ce héros qui l’habite depuis si longtemps. L’essai radiophonique qui en résulte l’entraîne d’Ivry-sur-Seine à Moscou en passant par la Lune.
Carole Pither, présidente de la Commission sonore de la Scam

Née en 1974, Marie Chartron fait des études de langues et d’art pour se consacrer finalement au son : elle se forme à l’enregistrement, au montage et à la diffusion en travaillant dans des studios de post-production et en faisant des créations sonores pour des chorégraphes et des paysagistes. Depuis 2010, elle produit des documentaires, essentiellement pour France Culture et Arte radio. Elle a longtemps vécu en Allemagne et collabore aujourd’hui encore avec des radios allemandes. Le son, la radio se sont imposés à elle ; par ces voix sorties du poste de son enfance, fenêtre ouverte vers un imaginaire inépuisable ; par cette radio qui s’était installée dans son immeuble même, une radio libre…

René Farabet et l’Atelier de Création Radiophonique

Samedi 3 février de 14h à 15h30 – Le Labo du Quartz

René Farabet nous a quittés le 20 juin 2017. Associé à la fondation de l’Atelier de Création Radiophonique en 1969, il a pris part pendant plus de trente ans à l’ouverture de l’espace radiophonique au monde extérieur, tout en tenant compte, dans les méthodes de travail spécifiquement radiophoniques, des recherches contemporaines effectuées dans d’autres domaines (en littérature, au cinéma, etc.). Il a profondément influencé la création radiophonique, confiant à la fiction comme au documentaire, et souvent de manière hybride, le pouvoir d’entraîner l’auditeur dans des mondes inouïs profondément poétiques.
Au cours de cette rencontre, nous entendrons des fragments d’émissions de René Farabet, les témoignages enregistrés de certains protagonistes de cette aventure, comme Janine Antoine, Andrew Orr et Katerina Thomadaki, désireux de faire partager leur expérience.

Une rencontre en présence de
Kaye Mortley, auteur radio, d'origine australienne. Suite à une thèse faite à Strasbourg, elle retourne en Australie et commence (par hasard) à travailler au service de fictions et de documentaires de l'Australian Broadcasting Commission. C'est là, curieusement, qu'elle rencontre le travail de l'Atelier de Création Radiophonique pour la première fois, en 1974... et que commence sa collaboration régulière avec l'ACR. Elle s'installe définitivement à Paris en 1981. Kaye Mortley a obtenu le prix de la Scam pour l’ensemble de son œuvre radiophonique en 2017.
Michel Créïs, chef opérateur du son. Au cours d'une carrière commencée à l'ORTF en 1970 et terminée en 2010 à Radio France, Michel Creïs collabore à l’Atelier de Création Radiophonique dès 1975, enregistre des fictions et de nombreux documentaires pour France Culture, ainsi que des productions musicales pour France Musique et France Inter.
Christian Rosset, musicien, écrivain et essayiste radiophonique, associé de 1975 à 2001 aux travaux de l’ACR. A aussi rejoint d’autres territoires de création à France Culture, comme les Nuits magnétiques, Surpris par la nuit et tout ce qui surgit sur les ondes à la fin du jour (aujourd’hui Création on air). A publié plusieurs livres touchant à l’art radiophonique : Yann Paranthoën (Phonurgia Nova, décembre 2009), Avis d’orage dans la nuit (L’Association, août 2011) et Les Voiles de Sainte Marthe (Hippocampe, juin 2018).

Le Prix Tout Court 2018

Vendredi 3 février – à 18h30 – Méridienne du Quartz

Pour la deuxième année, la Scam remettra son Prix Tout Court, dédié aux œuvres sonores de format court, au cours de la soirée de la cérémonie de remise des prix de Longueur d’ondes.
Le jury du Prix Tout Court est composé des membres de la Commission sonore de la Scam : Carole Pither, sa présidente, Antoine Chao, Andrea Cohen, Souleymane Coulibaly, Leïla Djitli, Laurence Garcia, Alain Kruger, Karine Le Bail, Jean Lebrun, Linda Lorin, Emmanuel Moreau, Jean-Louis Rioual, Christian Rosset, Laurent Valière.



Télécharger le communiqué