Prix Marguerite Yourcenar 2017 : Annie Ernaux

Publié le lundi 6 novembre 2017


image

« Ce qui me touche profondément dans le Prix Marguerite Yourcenar, c’est qu’il reconnaît, non pas un livre en particulier, mais un engagement d’écriture dans la durée. (…) Il me paraît l’approbation d’une démarche d’écriture marquée par la liberté et la recherche. La reconnaissance d’une voie que Marguerite Yourcenar a illustrée d’une façon puissante, presque insolente dans sa sérénité ».
Annie Ernaux

Communiqué, Rencontre, Prix et bourses, Littérature, Actu1, Agenda


« On connaît très mal un écrivain par un seul de ses livres : les harmoniques de l'œuvre nous échappent. »
Marguerite Yourcenar, En pèlerin et en étranger.


C’est donc pour mieux approcher un auteur, appréhender son univers, (re)découvrir son talent que, chaque année, le Prix Marguerite Yourcenar met en lumière un auteur pour l’ensemble de son œuvre.

Ce prix a été attribué par un jury composé de : Laura Alcoba, Pascal Boille, Catherine Clément, Colette Fellous, Nedim Gürsel, Michèle Kahn, Pascal Ory, Benoît Peeters, Antoine Perraud et Olivier Weber. Doté de 8.000 euros, il est remis le premier lundi de décembre en clôture de la saison des prix littéraires.

Après Pierre Michon en 2015 et Hélène Cixous en 2016, la lauréate 2017, Annie Ernaux, recevra le Prix Marguerite Yourcenar le lundi 4 décembre à 19h30 au Théâtre du Vieux Colombier à Paris au cours d’une soirée littéraire dédiée à l’ensemble de son œuvre. Dans la préface au recueil Écrire la vie, paru en 2011, qui réunit une grande partie de ses œuvres, Annie Ernaux définit son entreprise littéraire par ses mots : « Écrire la vie (…) au plus près de la réalité sans l’inventer, ni transfigurer. »

Les Armoires vides, son premier texte, paraît en 1974. De son écriture « blanche », « au couteau », elle y décrit son enfance et son adolescence à Yvetot en Normandie où ses parents tenaient une épicerie, son ascension sociale par les études de lettres, son avortement chez une faiseuse d’anges.
Autant de thèmes ou d’événements qui parcourront son œuvre, forte aujourd’hui de plus de vingt livres.
Les Années
, paru en 2008, signe l’aboutissement grandiose de la rencontre entre le matériau autobiographique, sociologique et historique.
La description des photographies d’Annie Ernaux et de ses proches entre 1941 et 2006 y oscille avec celle de l’époque dans laquelle ces images s’inscrivent.
Ses œuvres ont été adaptées au théâtre et au cinéma.

Éléments bibliographiques

Les Armoires vides, Gallimard, 1974
La Femme gelée, Gallimard, 1981
La Place, Gallimard, 1984
Passion simple, Gallimard, 1991
Une femme, Gallimard, 1994
La Honte, Gallimard, 1997
L’Événement, Gallimard, 2000
Les Années, Gallimard, 2008
Écrire la vie, œuvres, Quarto, Gallimard, 2011 Mémoire de fille, Gallimard, 2016

contact presse

Astrid Lockhart - 01 56 69 64 05 - 06 73 84 98 27 - astrid.lockhart@scam.fr

Lien vers le site du Prix Marguerite Yourcenar



Télécharger le communiqué