image

Michel Moutot, Christophe Weber, Nicolas Glimois

Les prix Albert Londres 1999 ont été remis en Guyane

Prix de la presse écrite : Michel Moutot - AFP

Pour ses reportages sur le Kosovo tout au long de l'année 1998. Ses dépêches démontrent que la situation est plus complexe que l'on ne l'imagine. Le Jury estime qu'une meilleure diffusion de ses écrits aurait permis à chacun de mieux comprendre le drame qui a suivi. Michel Moutot a été élu au 4e tour par 12 voix sur 19. Ont également obtenu des voix : Vincent Hugeux (L'Express), Laure Mandeville (Le Figaro) et Rémy Ourdan (Le Monde).
Michel Moutot est né en 1961 à Narbonne. Diplômé de l'IEP de Toulouse et de l'Ecole de journalisme de Lille, il est journaliste à l'AFP depuis 1985. Il a été rédacteur au desk économique, journaliste au bureau de Lyon, directeur adjoint du bureau de Beyrouth (1990/1994), envoyé spécial en Bosnie (1993/1995), journaliste à Nairobi (1995) et envoyé spécial en Albanie-Serbie-Kosovo (1997/1999).
Les Prix 1999 ont été remis aux lauréats, le jeudi 27 mai 1999 à Saint-Laurent-du-Maroni, en Guyane. Ils sont dédiés à René Mauriès, membre du jury, lauréat en 1956, décédé le 20 mai 1999.

Prix audiovisuel : Christophe Weber et Nicolas Glimois pour Les blanchisseuses de Magdalen

Pour leur reportage Les Blanchisseuses de Magdalen produit par Sunset Presse pour France 3. Ce film conte, avec pudeur et sensibilité, le sort réservé aux filles-mères dans l'Irlande de l'après-guerre. Aujourd'hui, plusieurs décennies après, des femmes sortent de leur silence.
Ils ont été élus au 3e tour, par 9 voix sur 17. Ont également obtenu des voix : Paul Comiti, Elisabeth Drevillon et Céline Hue.
Christophe Weber reçoit le prix a 36 ans. Il est rédacteur en chef à Sunset Presse où il est entré en 1992, après avoir été pigiste pour Théopresse et Galaxie Presse. Auteur d'enquêtes, reportages et documentaires pour TF1 (Grands reportages), France 3 (La Marche du siècle) ou M6 (Zone interdite).
Nicolas Glimois reçoit le prix a 30 ans. Il est né à Quimper. Il est rédacteur pigiste pour Sunset Presse, l'Equipe TV et l'Express. Après quelques années dans les salles de marché du groupe pétrolier Elf, Nicolas décide de revenir à ses désirs d'étudiant de Sciences-Po. A l'orée de la trentaine, il embrasse les métiers de journaliste et réalisateur. Quinze ans plus tard, il a réalisé près de 40 documentaires et grands reportages pour France 2, France 3, France 5, Arte, Histoire... Ses principaux films : Les carnets de mort d'Anatole Deibler, Coca-Pepsi : la guerre de cent ans, Des médecins et des juges, Tempête dans un verre de vin, Juin 44 : un débarquement à quitte ou double (avec Gilles Perrault), les derniers jours d'Ayrton Senna, Faut-il avoir peur du Pakistan, Argent sale : les poisons de la finance, 14 épidodes de l'émission Faites entrez l'accusé...
Les Prix 1999 ont été remis aux lauréats, le jeudi 27 mai 1999 à Saint-Laurent-du-Maroni, en Guyane. Ils sont dédiés à René Mauriès, membre du jury, lauréat en 1956, décédé le 20 mai 1999.