image

Adrien Jaulmes,
Thierry de Lestrade,
Jean-Xavier de Lestrade

Les prix Albert Londres 2002 ont été remis à Moscou

Prix de la presse écrite : Adrien Jaulmes - Le Figaro

Né en 1970 à Albertville, Adrien Jaulmes a commencé sa carrière journalistique en 1999, stagiaire au Point. A nouveau stagiaire au Figaro en novembre 1999. Pigiste pendant un an, il a été intégré au Figaro début 2000. Deux après ses débuts dans la profession, le voici lauréat du prix Albert Londres pour ses articles sur l'Afghanistan, publiés entre octobre 2001 et janvier 2002. Après l'assassinat du commandant Massoud et les attentats de New York, Adrien Jaulmes raconte son périple pour gagner l'Afghanistan via le Pakistan, à plus de 5000 mètres d'altitude, à pied avec un guide et des ânes. De la plaine de Shamali aux grottes de Tora Bora, il décrit la déroute des talibans. "L'Afghanistan revit, Kaboul retrouve ses jeux favoris et les Afghanes portent toujours la burqa".
Elu au troisième tour ; ont également obtenu des voix : Philippe Lançon (Libération), Rémy Ourdan (Le Monde), Jean-Michel Brochen (France Football), Fabrice Rousselot (Libération) et Arnaud de La Grange (Le Figaro).


Prix audiovisuel : Thierry et Jean-Xavier de Lestrade pour La Justice des Hommes

Nés en 1963, les frères Lestrade sont diplômés du Centre de Formation des Journalistes. En 1999, ils ont créés Maha productions, du nom d'un poisson qui nage à contre courant... Le film récompensé cette année, sur les traces de juristes internationaux oeuvrant au Rwanda pour la réconciliation nationale, est à l'image de leur impressionnante carrière : Tu seras champion mon fils (1987), La vie suspendue (1992), La cavale des innocents (1995), Paroles d'enfants, la justice devant l'inceste (1996), Une Australie blanche et pure (1998), Un coupable idéal (2001)...