2010
Delphine Saubaber, Jean-Robert Viallet

Les prix Albert Londres 2010 ont été remis à Paris :

Prix de la presse écrite : Delphine Saubaber - L'Express

32 ans, diplômée du CFJ et de l’Institut d’études politiques de Paris, elle a commencé sa carrière à L’Express en 2002, puis à travaillé quelques mois au service société du Monde avant de revenir à L’Express où elle est grand reporter au service étranger depuis 2004.
Delphine Saubaber a été élue au 7e tour de scrutin pour plusieurs articles : L’ouverture des archives de la Securitate en Roumanie, un portrait de Radovan Karadzic, une chasse à l’homme en Calabre et le combat d’une mère contre la mafia.
Ont également obtenus des voix : Léna Mauger (XXI, Le nouvel observateur), Emmanuel Duparcq (AFP), Célia Mercier (Libération, XXI)...



Prix audiovisuel : Jean-Robert Viallet pour La Mise à mort du travail

3 fois 60 minutes : la destruction, l’aliénation, la dépossession / Yami2 productions, diffusés sur France 3.
40 ans, journaliste, auteur, réalisateur de nombreux reportages depuis 1999. Le jury avait déjà remarqué son enquête précédente (Une femme à abattre). Élu au 1er tour pour sa remarquable enquête sur le travail dans nos sociétés contemporaines. Le tournage a commencé en 2007.
« La crise du travail est l’expression profonde de la crise économique qui commençait à s’annoncer. Lorsque celle-ci a explosé, sous nos yeux, la violence du choc n’apparaissait plus que comme l’aboutissement d’un processus de destruction que chacun avait intériorisé depuis longtemps. Crise du travail, crise économique : ces deux crises se font écho. Elles nous questionnent sur ce monde dans lequel l’économie n’est plus au service de l’homme, mais l’homme au service de l’économie. » J.R. Viallet.
Ont également obtenu des voix : Virginie Herz, Clairisse Feletin, Olivier Joulie, Vincent Nguyen et Jean-Sébastien Desbordes.

Sa table ronde


Ses films