image

Diana El Jeiroudi

productrice syrienne

Née à Damas en 1977, Diana El Jeiroudi est réalisatrice de films documentaires et productrice indépendante. Elle a cofondé l’association DOX BOX. Cette association, créée à la suite du très novateur festival du film documentaire DOX BOX qu’elle a initialement cofondé en Syrie, vise à soutenir les réalisateurs de documentaires issus du monde arabe.

Diana El Jeiroudi a également cofondé la maison de production indépendante Proaction Film, d’abord à Damas, puis à Berlin. Elle a récemment coproduit l’essai documentaire Eau argentée, Syrie autoportrait réalisé par Ossama Mohammed et Wiam Simav Bedirxan, sélectionné au festival de Cannes en 2014 et diffusé et récompensé dans de nombreux pays. Il a été classé 3e du Top 10 des meilleurs films de 2014 selon un sondage de la presse française.

En tant que réalisatrice, Diana El Jeiroudi a tourné le documentaire Le Pot en 2005 et Poupées – Une Femme de Damas en 2007, qui cherche à montrer l’implication du marché dans le formatage des esprits en décrivant un phénomène commercial à travers un modèle féminin qui influence les esprits de la jeune génération et met en avant la vague du nouveau conservatisme social et religieux.

Les films de Diana ont été diffusés à travers le monde et son travail a été récompensé par le Prix du réseau European Documentary Network et le prix Catherine Kartlidge.