image

Nicolas Philibert

cinéaste français

Réalisateur de documentaires internationalement reconnu, Nicolas Philibert réalise son premier long-métrage documentaire en 1978, La Voix de son maître, dans lequel douze grands patrons d’industrie (L’Oréal, IBM, Thomson, Elf…) parlent du pouvoir, de la hiérarchie, du commandement… esquissant peu à peu l’image d’un monde dominé par la finance.

De 1985 à 1987, il tourne plusieurs films d’aventure sportive pour la télévision, puis se lance dans la réalisation de longs-métrages documentaires qui
seront tous distribués en salles : La Ville Louvre (1990), Le Pays des sourds (1992), Un animal, des animaux (1995), La Moindre des choses (1996), Qui sait ? (1999), Retour en Normandie (2006) ou Nénette (2009).

En 2002, son film Être et avoir, tourné dans l’école à classe unique d’un petit village d’Auvergne, présenté en sélection officielle au Festival de Cannes, rencontrera un immense succès en France et dans une quarantaine de pays.

Son dernier film, La Maison de la radio (2013), nous plonge au cœur de Radio France, à la découverte de ce qui échappe habituellement aux regards : les mystères et les coulisses d’un média dont la matière même, le son, reste invisible.

Depuis 2002, plus de 130 hommages et rétrospectives de ses films ont été organisés de par le monde.