image

Les Yatzkan

de Anna-Célia Kendall Yatzkan
Samedi 5 novembre à 15h30 - Salle 300

France vf 2014 n&b et coul 1h15
Première diffusion* : Arte , 3 novembre 2015
Production : Idéale Audience - Arte France


Projection suivie d’une rencontre avec Anna-Célia Kendall Yatzkan


« Que faire de son piano tout déglingué, de ses dessins, de ses mille petits papiers ? » s’interroge la réalisatrice aux prises avec les affaires de sa mère quand elle découvre une notule sur les hauts faits de Yatzkan, son illustre grand-père inconnu. Et la voilà lancée sur ses traces, aux confins du Yiddishland lituanien du XIXe siècle. Une histoire familiale percée par les plaies de l’Histoire. Sur un ton décalé, à la poursuite de l’apaisement, jusqu’à ce qu’elle sache enfin que faire de l’encombrant piano.

Ce film a été soutenu à l’écriture par la bourse Brouillon d'un rêve de la Scam

* Les diffuseurs mentionnés correspondent à la première diffusion de chaque œuvre en France, Belgique, Suisse ou Canada francophone, conformément aux règles d’éligibilité aux Etoiles de la Scam stipulées dans l’appel à candidature.

image
DR

Après l’IDHEC, les études supérieures, la danse classique au Conservatoire de Paris et le mime auprès d’Étienne Decroux, Anna-Célia Kendall Yatzkan alterne documentaires et films musicaux, principalement pour France Télévisions et Arte. Notamment Combattimento (1979) d’après Monteverdi, Ogre mangeant des jeunes femmes sous la lune (1990) d’après Ohana, Machinations (2011) d’après Aperghis. Chants D’outre Temps (1996) retrace le travail de l’ensemble Organum, Carlotta Ikeda, danseuse de toute la peau (1984) suit la danseuse de Buto dirigée par Ko Murobushi. La fantaisie marque ses films des Collections Design et Coutures d’Arte et l’autodérision ses « documentaires d’auto-fiction ».

Plus d'infos