Les prix sonores de la Scam

Prix pour l'ensemble de l'œuvre

Sur proposition de la commission sonore de la Scam, ce prix récompense une carrière radiophonique exemplaire, le parcours d'un journaliste, d'un documentariste ou d'un producteur radio hors du commun. Il est doté de 8.000 euros.

Prix de l’œuvre sonore

Doté de 5.000 euros, ce prix récompense l’œuvre de l'année la plus remarquable, parmi toutes les œuvres diffusées l'année civile précédente. Sont ainsi plébiscités les écritures novatrices, les travaux au longs cours, les récits hors formats...

Prix découverte sonore

Ce prix d'un montant de 3.000 euros distingue une œuvre à l’écriture singulière, créée par un auteur en début de carrière.

Prix Tout court

Doté de 3.000 euros, le prix Tout court de la Scam récompense une œuvre sonore d’une durée n’excédant pas sept minutes (billet, chronique, paysage sonore…) et diffusée au cours de la saison précédente. Sont ainsi plébiscitées les œuvres reflétant la personnalité de leur auteur, pouvant être appréciées sur la durée (saison radiophonique, grille d’été…) et se constituer en un récit indépendant.
Ce prix, attribué par les auteurs de la commission sonore de la Scam, est remis à Brest dans le cadre du festival Longueurs d’ondes.

En partenariat avec la Scam

Prix Philippe Caloni

Journaliste, réalisateur, critique, écrivain, producteur et animateur d’émissions radiophoniques et télévisées, Philippe Caloni (1940-2003) fait ses débuts à la radio en 1958 sur Europe 1 dans l’émission Pour ceux qui aiment le jazz. De 1974 à 1982, il incarne l’esprit de France Musique avec Quotidien musique et Kiosque. Les auditeurs se souviennent de ses interviews percutantes et pleines d’humour, un talent qu’il exerce sur France Inter de 1982 à 1987 en animant les matinales.
Le Prix Philippe Caloni couronne un(e) journaliste de télévision et/ou de radio pratiquant avec talent l’exercice de l’interview ou de l’entretien.
Géré par une association indépendante, le Prix Philippe Caloni est remis à l’automne à la Scam.

La culture avec la copie privée

logo CP
Conformément à la loi, 25 % des sommes perçues par la Scam au titre de la rémunération pour copie privée financent son action culturelle. La copie privée permet ainsi à la Scam de récompenser chaque année des auteurs pour leur talent en leur décernant des Prix.
Pour défendre ce dispositif menacé, plusieurs organisations se sont réunies pour créer l'association "La culture avec la copie privée".