image
photo DR

Philippe Chazal

président du Club Galilée et directeur général de la Fabrique des formats

photo DR

Philippe Chazal a suivi un double cursus: d'une part une licence de Cinéma (Université Paris III) puis un DEA à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes en Sociologie et Sémiologie des Arts et des Lettres en suivant le séminaire de Christian Metz en sémiologie du Cinéma. D'autre part un DEA en Economie des Ressources Humaines (Université Paris I).

Ensuite une carrière dans l'audiovisuel avec une préférence pour la télévision publique dont TF1 publique, la Sept, France Télévision et Arte.
Avec à chaque fois la saisie par Philippe Chazal d'opportunités successives dans l'univers de la télévision publique, de préférence avec la création de chaines nouvelles correspondant aux mutations du secteur: participation à la création de TV5 en 1984, création de TF1 publique aux USA, de la Sept puis d'Arte, des chaînes thématiques histoire et Mezzo, puis France 4 et enfin la plateforme Artecréative.

Parallèlement Philippe Chazal s'est régulièrement engagé dans des actions collectives au service de l'audiovisuel : co-création d'Acces, l'association des chaînes Thématiques, du Club Galilée, "think tank" sur les médias, et de la Fabrique des Formats, "cluster" dédié au financement du développement de projets audiovisuels.

Philippe Chazal enseigne à l'Université de Paris III, de Paris-Diderot et au CELSA.

L’étude sur la télévision publique, menée en 2015 avec le Club Galilée et Terra Nova, propose un modèle de nouveau "contrat social" entre la télévision publique et la société française. Celui d'aujourd'hui date des années cinquante-soixante et concerne les pouvoirs publics et les professionnels mais pas le citoyen. Or on constate que la télévision publique est déphasée par rapport à la société et ses mutations.


Ses films